Opération nocturne en Seine-Maritime

Les permanences de parlementaires socialistes bloquées par du fumier

Les permanences des députés socialistes Christophe Bouillon à Barentin, Mme Dominique Chauvel à Yvetot ainsi que l’hôtel de ville de Saint-Valéry en Caux dont elle est maire, de Catherine Troallic au Havre à proximité du siège du PS, celle de Marie Le Vern à Dieppe, ont été bloquées par du fumier dans la nuit de vendredi à samedi, déposé par des agriculteurs en colère.

« J’ai toujours répondu présent aux demandes de rencontres des représentants syndicaux de la profession agricole », a réagi Christophe Bouillon par un communiqué où il indique qu’il n’a « jamais été favorable à un libéralisme exacerbé contrairement à d’autres », visant la droite qu’il accuse de « manœuvre politicienne » dans le débat sur la crise agricole. De son côté, Mme Chauvel a qualifié ce dépôt de fumier sur les marches de sa mairie de « désolant », affirmant « comprendre le désespoir de certains agriculteurs » victimes d’une crise qui dure « depuis des années maintenant ». Elle a salué les personnels communaux « à l’œuvre pour rendre la place aux habitants ».

Agence normande d'information

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>